Skip to content

DéPhi ADI – Alerte-sophisme

Vous trouverez les explications sur ce que sont les DéPhis à l’article correspondant 

Celui-ci fait partie de la série des déPhis d’Autodéfense Intellectuelle (ADI), qui découlent des travaux du chantier éponyme. 

Contenu de cette fiche :

Activité en bref

On se lance parfois dans des discours dont on ne connaît pas bien les ressorts. Et, à bout d’arguments ou par choix, on utilise alors des arguments « faciles », des formes de pensée toutes faites qu’on pourrait reformuler sur tous les sujets. En connaissant les raisonnements fallacieux que la tradition a isolés et auxquels elle a donné des noms parfois amusants, on se rend attentif·ve·s à la forme du discours plutôt qu’à son fond, et on s’entraîne à repérer certaines formes connues pour être fallacieuses.

Objectif ? Développer un petit radar à raisonnements foireux, qui sera bien utile pour nous alerter dans d’autres situations, bien réelles alors.

On se défend contre : 

  • Les arguments tellement faibles qu’on devrait les éviter (raison de la majorité, argument d’autorité, appel à la nature, à la tradition…) ; 
  • Les attaques déloyales (attaque ad hominem, homme de paille…) ; 
  • Les pièges grossiers (faux dilemme, pente glissante…).

On se défend en : 

  • Travaillant des réflexes contre certains sophismes très courants.
  • Aiguisant notre attention à propos de tentations d’argumentation ambivalentes (souvent, la majorité a raison et les autorités le sont à raison aussi ; mais ce sont des arguments risqués quand même). 

DéPhi relevé

Si tous les sophismes présents dans le faux-débat attribué sont relevés.  

Le groupe découvre, dans l’enveloppe, les faux-débats, le livret sur lequel répondre et la fiche-outils qui reprend les explications concernant les dix sophismes à retrouver. 

Le groupe dispose du temps imparti (min 15 minutes avec des adultes, min 25 avec des adolescent·e·s) pour trouver le plus possible de sophismes dans les quatre faux-débats fournis. 

Un DéPhi qui permet de développer les compétences de l’UAA 211 :

2.1.1.

Repérer les tentatives de manipulation dans les discours

Sources d'inspiration

Schopenhauer

Dans son opus L’art d’avoir toujours raison, Arthur Schopenhauer (1788-1860) analyse les arguments qu’utilisent les opposants lors d’un débat : « la dialectique n’a pour autre but que de résumer les arts qu’emploient les hommes lorsque ceux-ci se rendent compte dans un débat que la vérité n’est pas de leur côté mais tentent quand même de paraître avoir raison » in L’art d’avoir toujours raison, 1864

Il considère que c’est dans la nature humaine de ne pas plier quand on est pris en défaut, et que l’on se lance alors dans de nombreuses stratégies, qu’il se propose de sérier. 

Rhetological fallacies

Mise en scène d’une façon autrement contemporaine, cette liste d’arguments fallacieux, tirée des bouquins de philosophie et d’autres parutions sur Internet, a pour elle d’être facile à prendre en mains et supportée par des icônes qui illustrent bien le fonctionnement de chaque sophisme. Nous avons éhontément repris ces icônes, et certains éléments de présentation, dans notre fiche-outil. 

« [Rhetorical techniques and logical fallacies] are used heavily by institutional powers – governments, religions, political parties – across the entire spectrum to sway opinion, confuse and obfuscate. And, unfortunately, we internalise them, like bad habits, into our own decision-making and mental processes. How many do you recognise? »

On peut également lire une analyse d’un discours sur le mariage homosexuel (en anglais) fait à partir des visuels repris sur ce site. 

Documents à télécharger

Consignes à imprimer sur l’enveloppe

Livret pour les réponses

Fiche-outil sophismes

Tutoriel de fabrication

Matériel

Marche à suivre

Imprimer les faux-débats en recto-verso sur les feuilles de couleur. 

Imprimer de la même façon les livrets sur les feuilles blanches (avec l’option « livret » de votre imprimante).

Plier tout ça en deux en veillant à rester bien droit (sinon ça ne rentrera pas dans de l’A5).

Imprimer autant de fiches-outil que voulu en recto-verso sur les feuilles A5.

Glisser le tout dans l’enveloppe. 

Imprimer le document des consignes sur la face pleine de l’enveloppe.

Pour ce faire, régler le format du papier de l’imprimante sur « A5 » et placer l’enveloppe de façon à ce que la face pleine soit celle qui soit imprimée (quelques tests sont parfois nécessaires, et quelques erreurs de placement sont à prévoir, mieux vaut avoir quelques enveloppes pour commencer).

Classé dans :
Voir aussi :
DéPhi : Le dilemme de Jean Valjean

Le dilemme de Jean Valjean Vous trouverez les explications sur ce que sont les DéPhis à l’article correspondant.    Pour celui-ci en particulier, les explications se trouvent ci-après, suivies du lien de téléchargement du document. Le « tutoriel » de fabrication se trouve après ce document.  Prépa en bref. UAA &Lire la suite >

DéPhi ADI – Discours en hyper-langue de bois

Vous trouverez les explications sur ce que sont les DéPhis à l’article correspondant.   Celui-ci fait partie de la série des déPhis d’Autodéfense Intellectuelle (ADI), qui découlent des travaux du chantier éponyme.  Contenu de cette fiche : Sources d’inspiration Eddy Malou Eddy Malou est une star d’Internet, de Youtube enLire la suite >

DéPhi ADI – Lost In Translation

Vous trouverez les explications sur ce que sont les DéPhis à l’article correspondant.   Celui-ci fait partie de la série des déPhis d’Autodéfense Intellectuelle (ADI), qui découlent des travaux du chantier éponyme.  Contenu de cette fiche : Sources d’inspiration Lost in translation Le titre de l’atelier a été repris àLire la suite >

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Étiquettes