DéPhi ADI – Alerte-sophisme

Vous trouverez les explications sur ce que sont les DéPhis à l’article correspondant 

Celui-ci fait partie de la série des déPhis d’Autodéfense Intellectuelle (ADI), qui découlent des travaux du chantier éponyme. 

Contenu de cette fiche :

Activité en bref

Sources d'inspiration

Schopenhauer

Dans son opus L’art d’avoir toujours raison, Arthur Schopenhauer (1788-1860) analyse les arguments qu’utilisent les opposants lors d’un débat : « la dialectique n’a pour autre but que de résumer les arts qu’emploient les hommes lorsque ceux-ci se rendent compte dans un débat que la vérité n’est pas de leur côté mais tentent quand même de paraître avoir raison » in L’art d’avoir toujours raison, 1864

Il considère que c’est dans la nature humaine de ne pas plier quand on est pris en défaut, et que l’on se lance alors dans de nombreuses stratégies, qu’il se propose de sérier. 

Rhetological fallacies

Mise en scène d’une façon autrement contemporaine, cette liste d’arguments fallacieux, tirée des bouquins de philosophie et d’autres parutions sur Internet, a pour elle d’être facile à prendre en mains et supportée par des icônes qui illustrent bien le fonctionnement de chaque sophisme. Nous avons éhontément repris ces icônes, et certains éléments de présentation, dans notre fiche-outil. 

« [Rhetorical techniques and logical fallacies] are used heavily by institutional powers – governments, religions, political parties – across the entire spectrum to sway opinion, confuse and obfuscate. And, unfortunately, we internalise them, like bad habits, into our own decision-making and mental processes. How many do you recognise? »

On peut également lire une analyse d’un discours sur le mariage homosexuel (en anglais) fait à partir des visuels repris sur ce site. 

Documents à télécharger

Consignes à imprimer sur l’enveloppe

Livret pour les réponses

Fiche-outil sophismes

Tutoriel de fabrication

Matériel

Marche à suivre

Imprimer les faux-débats en recto-verso sur les feuilles de couleur. 

Imprimer de la même façon les livrets sur les feuilles blanches (avec l’option « livret » de votre imprimante).

Plier tout ça en deux en veillant à rester bien droit (sinon ça ne rentrera pas dans de l’A5).

Imprimer autant de fiches-outil que voulu en recto-verso sur les feuilles A5.

Glisser le tout dans l’enveloppe. 

Imprimer le document des consignes sur la face pleine de l’enveloppe.

Pour ce faire, régler le format du papier de l’imprimante sur « A5 » et placer l’enveloppe de façon à ce que la face pleine soit celle qui soit imprimée (quelques tests sont parfois nécessaires, et quelques erreurs de placement sont à prévoir, mieux vaut avoir quelques enveloppes pour commencer).

Classé dans :
Voir aussi :
Commentaires :

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *