PhiloFormation – N. Delbrassine

Date/heure
Date(s) - 19/11/2021
14h30 - 16h00

Emplacement
Théâtre de Liège

Catégories


14h30-16h

Faire ou ne pas faire d’histoire(s) en philosophie ? Échanges et expérimentations

Cet atelier pratique est destiné à expérimenter les vices et les vertus d’un recours aux histoires et à l’Histoire dans l’enseignement de la philosophie.
DÉROULÉ (PROVISOIRE) DE L’ATELIER : cet atelier pratique d’une heure et demi est destiné à expérimenter les vices et les vertus d’un recours aux histoires et à l’Histoire en philosophie. Nous procéderons en quatre temps. 1) Je situerai d’abord brièvement les enjeux de cet atelier pratique dans le cadre de mes recherches doctorales. 2) Je répartirai ensuite les participants en sous-groupes afin qu’ils puissent bénéficier d’un temps de travail actif et collaboratif autour de supports philosophiques préalablement sélectionnés (ex : le groupe 1 n’a à sa disposition que des textes qui ne mobilisent pas l’Histoire de la philosophie ; le groupe 2 n’a à sa disposition que des textes de l’ordre de l’historiette et de la narration philosophiques, etc.). Sur base de ces différents supports « types », chaque groupe sera invité à produire une brève présentation didactique de la / des notion(s) abordée(s) dans leurs supports. 3) Chaque groupe présentera alors le fruit de son travail à l’ensemble des participants. 4) Après ces présentations, nous bénéficierons d’un temps d’échange « méta » pour soulever ensemble les difficultés rencontrées, les impressions engendrées par l’exercice et l’écoute des diverses présentations. Tout au long de cet atelier qui se veut ludique et sans pression, la variété des expériences et des backgrounds professionnels de chacun sera certainement précieuse pour soupeser les vices et les vertus pédagogiques du recours (ou non) aux histoires et à l’Histoire en philosophie.

Noëlle Delbrassine est assistante et doctorante au Département de Philosophie de l’Université de Liège. Entre didactique de la philosophie et philosophie de l’éducation, ses recherches portent sur la narration en philosophie et s’articulent autour de la polysémie du mot « histoire(s) » (avec ou sans majuscule, avec ou sans s).

Réservations