PhiloArt – G. Damit, E. Schurgers & N. Fievet ; F. Bourrillon

Date/heure
Date(s) - 19/11/2021
14h30 - 16h15

Emplacement
Auditorium du Musée de la Boverie

Catégories


14h30-15h15

Atelier philo-musée : penser l’image

En collaboration avec le Service Animations des Musées de la Ville de Liège, l’asbl PhiloCité a invité des groupes scolaires à participer au projet « Philo-Musée: Penser l’image ». L’atelier philo-musée s’y réinvente en proposant une nouvelle approche pour aborder la lecture d’image. Par la pratique philosophique, l’atelier initie aux bases de la sémiotique, discipline qui étudie les signes et leurs systèmes, pour donner des clés permettant de lire les images et productions artistiques, et de mieux comprendre comment fonctionne leur langage particulier. Que nous dit l’image? Que nous donne-t-elle à voir? Que nous signifie-t-elle? Dans ce projet, il est question de décrypter les images en les décomposant, de questionner nos observations, de prendre du recul et de réfléchir à nos manières de produire du sens.

Guillaume Damit – Animateur, PhiloCité asbl

Edith Schurgers – Coordinatrice du Service Animations des Musées de la Ville de Liège

Nora Fievet – Étudiante en Communication, option médiation culturelle à l’ULiège

15h15-16h15

Ateliers de philosophie et de création philomoos : vers une pratique interrelationnelle

L’objet de cette communication est d’envisager les relations que les pratiques philosophiques entretiennent avec une démarche artistique essentiellement graphique et plastique, lors d’ateliers ou de discussions à visée philosophique avec les jeunes. Bien plus qu’illustrative, la partie artistique et créative est une mise en mouvement de la pensée. Après avoir expérimenté le passage de la réflexion à la parole, il s’agit lors de la partie créative d’en venir à l’« agir », et cela par le geste.

Il s’agira aussi de penser deux temporalités : la partie philosophique offre un temps rythmé par un problème et une thématique précise. Les enfants, les adolescents, se voient offrir un temps qu’ils exploitent en groupe. Ce temps est particulier puisqu’il leur est rarement accordé de pouvoir penser à plusieurs, ni de construire des éléments de réflexion dans un moment de partage et d’écoute, moment orchestré par l’animateur·rice philosophe.

Le temps de la création est différent : il mobilise les imaginaires et des techniques variées : le temps n’est plus motivé par la résolution d’un problème, mais par un souci d’invention et de recherche symbolique. Cette temporalité se fait plus individuelle : les « réponses » graphiques, plastiques, se font presque d’elles-mêmes, dans un moment d’improvisation.

Lors des ateliers philomoos à la bpi Centre Pompidou, nous proposons des objets et des réalisations graphiques et plastiques en étroite relation avec les problèmes philosophiques posés. L’objet peut « répondre » ou symboliser un élément de la discussion philosophique. La démarche artistique doit pouvoir se vivre alors comme une expérimentation qui entend répondre à la question : que faire avec une idée ?

Lors de cette communication il s’agira de montrer que les ateliers philo-art consistent en une pratique interrelationnelle mêlant réflexion, imagination et geste créateur.

Fanny Bourrillon – Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM)

Réservations