PhiloCité & PhiloEcole – R. David, J. Labia

Date/heure
Date(s) - 19/11/2021
14h30 - 16h30

Emplacement
ULiège, XX août

Catégories


14h30-15h15

Le travail de l’oeuvre dans le cours de philosophie

Comment permettre aux élèves d’accéder à une culture scolaire philosophique sans renier leur culture propre ? Comment leur permettre de s’approprier ses codes et ses œuvres en expérimentant que philosopher cultive leur regard sur le monde et sur eux-mêmes, au lieu de se cantonner à une pratique scolaire trop formalisée ? Notre hypothèse consiste à mettre au travail dans les pratiques de cours, le concept d’œuvre : découvrir et travailler des œuvres artistiques, philosophiques, cinématographiques, mais également faire écrire et lire, en contribuant à un Journal de Philosophie, afin de leur montrer qu’ils sont capables de contribuer à des œuvres et d’estimer leur valeur.

Après une présentation de l’ensemble du dispositif qui cherche à faire pratiquer des œuvres de différents régimes esthétiques et intellectuels, nous pourrons chercher à spécifier la démarche du Journal de Philosophie.

Rémy David, Professeur de philosophie au lycée Camargue de Nîmes. France.

–––

15h15-16h00

De la pratique aux principes : retour sur six années d’expérimentation philosophique dans le cadre du programme « philo-musique » de la Philharmonie de Paris

Julia Labia a conçu et animé un programme pédagogique à la Philharmonie de Paris, depuis son ouverture en 2015. Il propose à des enseignants de Première ou de Terminale – qui en France ont tous un cours de Philosophie – de candidater avec leurs étudiants pour assister à une activité en deux étapes : une présentation du concert à partir de thématiques philosophiques générales, puis un concert de saison régulière donné par l’Orchestre de Paris. Ces programmes ont été conçus à titre d’expérience ouverte et non comme la démonstration d’une thèse. Il explorera ainsi une intuition et une pratique pédagogique née sur le terrain.

Le choix de thématiques philosophiques variées laisse à l’enseignant la liberté de reprendre lors de ses cours ultérieurs exemples et questions de son choix. Le principe directeur est l’idée qu’il n’y a, comme aurait dit Augustin d’Hippone, que des « condisciples » face à la diversité des contenus et la richesse de la musique (axe 3).

Ces programmes ont été conçus à titre d’expérience ouverte et non comme la démonstration d’une thèse. J’explorerai une intuition et une pratique pédagogique née sur le terrain.

Julien Labia, Professeur agrégé de Philosophie en Classes préparatoires. France.

–––

16h00-16h30

Bilan et échange

Réservations