PhiloCité & PhiloÉcole – O. Sartenaer, G. Abel, J. Hawken & J. Orosco

Date/heure
Date(s) - 18/11/2021
11h00 - 13h00

Emplacement
ULiège, XX août

Catégories


Culture scientifique et nouvelles pratiques philosophiques.

Que ce soit en France ou en Belgique, on cultive la science en transmettant le contenu de la science. La communication proposée aura pour objectif de présenter les grands axes et de souligner les enjeux d’une approche alternative plus pertinente, en phase avec l’esprit des Nouvelles Pratiques Philosophiques. Celle-ci s’articule autour de l’idée selon laquelle on ne cultive pas efficacement la science en se contentant d’en transmettre son contenu, mais aussi en en enseignant sa nature. En substance donc, il incombe d’éduquer à ce qu’est la science en tant que démarche rationnelle de production de connaissances, approche relevant, non de la science elle-même, mais bien de la philosophie. Ce n’est que par ce biais qu’il deviendra envisageable de développer chez nos concitoyens, non pas seulement des connaissances scientifiques, mais bien un esprit critique à l’aune duquel chacun pourra être en mesure d’identifier les contenus scientifiques fiables et, ce faisant, dignes de servir de guides à l’action.

Olivier Sartenaer, chargé de projets philo, Laïcité Brabant Wallon. Belgique.

–––

Philosophie et mathématiques : si loin, si proches…

Les cours de mathématiques sont plus que propices à expérimenter des activités et situations d’apprentissage permettant de mobiliser des compétences relevant – à la fois – des mathématiques et de l’éducation à la philosophie et à la citoyenneté (EPC).  Cette intervention a pour but de vous présenter certaines expériences menées afin d’identifier – et de formaliser – les intersections entre les deux disciplines, ainsi que le périmètre de leurs enjeux didactiques conjoints.  Les intervenant.es s’appuieront sur des exemples concrets issus des programmes mais inscriront également l’apprentissage des mathématiques et de la philosophie dans le contexte global du monde d’aujourd’hui. Ce faisant, ils mettront en lumière les raisons de considérer, par-delà les préjugés et les représentations, que la parenté entre philosophie et mathématiques est bien plus grande qu’il n’y paraît.

Annick Looze et Nadia El Abbassi, conseillères pédagogiques en mathématiques (SEGEC) ; Gilles Abel, maître-assistant en didactique de la philosophie et de la citoyenneté (HENALLUX). Belgique.

–––

Philosopher sur l’histoire de France : une nécessité critique ?

La pratique philosophique a tout intérêt à entrer en résonance avec les savoirs qui sont appréhendés à l’Ecole : pour en questionner le sens et en révéler les problèmes. Parmi eux, l’Histoire requiert, en particulier, un questionnement, car elle dresse un portrait de l’Humanité passée : par les évènements, les batailles, les révolutions qu’elle présente. Qu’est-ce qu’ils signifient ? Est-ce qu’ils représentent notre Humanité ? Est-ce que cela aurait pu se passer autrement ? Est-ce qu’on connaît réellement les évènements de l’intérieur ? Ou est-ce qu’on ne connaît que la voix de certains ? C’est à ces questions que nous tenterons de répondre, grâce à l’analyse d’un travail naissant, mené avec des enfants de 9 à 11 ans.

Johanna Hawken, Responsable de la Maison de la philosophie de Romainville. France.

Julia Orosco, Maison de la philosophie de Romainville. France.

 

Réservations